Page précédente

Malgré la magnifique présence de deux stadistes sur un podium mondial en Italie à Maniago, malgré 2 nouveaux titres de Champion de France à Châtellerault, malgré une victoire à Rosenau, et puis une autre encore en Coupe du Monde à Ostende, la section Handbike du Stade Français conservera de l’année 2018 le souvenir d’un immense traumatisme. Les disparitions successives de Raoul Cordier le 16 juin, puis celle de David Franek le 11 décembre ont eut pour effet de mettre la section en état de sidération.

Quoi qu’il en soit la section se doit de surmonter les tragiques événements de la saison passée, et de continuer à y croire, et elle le peut grâce à un Riadh Tarsim très motivé et prêt à reprendre un flambeau porté si brillamment jusque là par son camarade de club. Ce flambeau Riadh le portait toutefois déjà en partie puisqu’en certaines occasions il pouvait se montrer l’égal de David, voire même le devancer sur la ligne d’arrivée comme par exemple à Maniago pour les Mondiaux ou à Châtellerault pour les « France ».

2019 verra indéniablement s’ouvrir une nouvelle page. La section pourra toujours compter sur un très grand Riadh Tarsim pour performer au plus haut niveau, elle s’impliquera également dans l’organisation de deux courses, celle de Sermaise dans l’Essonne pour la finale de la Coupe de France le 23 septembre et celle de Longchamp ce samedi 30 mars qui portera le nom de Critérium Cyclisme Handisport David Franek en hommage à notre Champion bien trop tôt disparu.

Ce critérium couru sur l’anneau cycliste de Longchamp sera l’occasion pour bon nombre de handbikeurs engagés ce samedi de renouer avec la compétition suite à une pause hivernale de quelques mois.

Le vainqueur 2018 le Briviste Mathieu Bosredon, pour sa part, a déjà repris le chemin de la compétition les 16 et 17 mars à Auch à l’occasion de la 1ère épreuve de la coupe de France, l’emportant de fort belle manière en devançant un très vaillant Vincent Tesson. Tous deux déjà très en forme seront présents ce samedi à Longchamp. Au vu de ce premier résultat de l’année les autres favoris que sont le Stadiste Riadh Tarsim, le Berjalien Ludovic Narce, l’Alsacien Joseph Fritsch et encore le Breton Grégory Leray savent à quoi s’en tenir.

Nul doute qu’avec de tels acteurs il devrait y avoir du très, très beau spectacle.

Les engagés sont conviés dès 11h30 à signer la feuille d’émargement et à recevoir leur puce et leur dossard, à 12h40 les coureurs seront invités à se rendre sur la grille de départ où une minute de silence sera observé en mémoire de David, y seront également lu des messages de sympathie. A 13h sera lancé le coup d’envoi, il y aura un tour de chauffe à 20 km/h avec interdiction de dépasser la voiture de tête, le vrai départ se fera lancé en passant une première fois sur la ligne de départ/arrivé, les protagonistes disposeront ensuite de douze tours de circuit (43,2 km) pour en découdre avec à chaque boucle un petit faux plat montant qui fait au fil des passages de plus en plus mal aux « pattes».

Le record de l’épreuve est actuellement détenu par Ludovic Narce en 1h11’06’ à la moyenne de 36,46 km/h.

Les doublés feront n tours en moins, n étant le nombre de fois où ils auront été doublé par le premier.

Une seconde course démarrera à 15h avec les solos, les tandems et les valides qui s’élanceront eux pour une course de 22 tours soit 79,2 km et qui durera un peu moins de 2h.

Aux abords de la ligne d’arrivée, coureurs, accompagnateurs et spectateurs pourront trouver une buvette avec vente de sandwiches et de pâtisseries artisanales, un stand de réparation éclair (au cas où) et un stand de kinésithérapie.

Bienvenu à toutes et à tous.